Ras le ciboire !

Plein le culte !

Aumôneriez pas !

Hélalsace-Lorraine !

Cantines sentant le poisson du vendredi

Cantiques dans les rues et petit commerce

À haut débit, à fond la forme

Tartuffes de Noël

Néo-libérés dans un léthal laïque

Moitié entrecôte, moitié lundi de pentecôte

Vous vous voilez la face

Pour déchirer le voile

Loin des champs loin des pagnes

Avec force champagne et chéri  brandi

vous foutez le petit Jésus dans les hypercrèches

Dans vos retraites spiritueuses

Où vous traînez avec vos fois grasses et vos saucisses chaudes

Dans les marchés de Noël

Vous qui collez vos moutardes à l’école privée,

Debré ou de loin religieuse, élitiste, et discriminatoire.

Séparez plutôt l’eau minérale d’intérêt public de l’eau bénite

Vade retro Source Saint-Jean, Puits Saint-Georges

Vichy Saint-Yorre, Maréchal les revoilà

Laïcisez la religion autonome des transports parisiens

Métros Saint-Michel, Saint-Augustin, Notre-Dame

RER roulez pour nous ô Saint-Germain, Saint-Remy-lès-Chevreuse

SNCF ô bon pasteur, de Saint-Lazare à Saint-Charles

Rien ne saurait manquer où tu les conduis

Vers les verts pâturages de Noël, de Pâques ou de la Toussaint

Sonnez un peu les cloches à vos clochers qui racolent en pleine rue le dimanche

Regardez vos calendriers et vos cartes encore pleines des voix du Seigneur

Saint-Etienne, Saint-Brieux  six saints kilomètres

Avant d’alourdir les lois

Allégez d’abord vos fromages

Cent pour cent de matières confessionnelles

Saint Agur, Saint Pourçin, Saint Marcellin, Saint Félicien, Saint Paulin

Saint Nectaire et un seul Président

qui plus est

par un caprice des dieux

élu à

l’Elysée

 

 

F. MIGEOT

2 au sujet de “Laïssitude

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *